Grégory Moreau

L’activité d’enseignant-chercheur à l’Université Paris 11, en Physique des particules élémentaires, a développé ma conscience d’une préciosité de la nature et donc de la vie au sens large, m’amenant logiquement à défendre les causes environnementales, animales et sociales. Mon parcours d’abord associatif (L214, AVF,…) pendant plusieurs années s’est ensuite cristallisé, à une période prometteuse d’éveil des citoyens, dans un engagement politique au sein du Parti Animaliste (membre du Bureau d’Ile-de-France, co-rédacteur des programmes de campagnes et candidat aux élections législatives, sénatoriales puis européennes). 

Mon alliance avec EELV pour les élections municipales de 2020 s’appuie en particulier sur la convergence des luttes écologistes et animalistes, d’envergure planétaire mais qui s’enracinent localement: 
* pour une gestion enfin respectueuse de la biodiversité sur nos lieux de vie et des animaux nous accompagnant chaque jour, 
* pour un nouveau type d’éducation scolaire et populaire ouvrant sur toute la faune et la flore, 
* pour une large sensibilisation sur les lourds impacts éthiques, sanitaires ou environnementaux du modèle alimentaire basé sur l’élevage industriel, à repenser. 

Anticipons ensemble les transitions sociétales douces, mais inéluctables, vers des pratiques de vie quotidienne et une économie durable en harmonie avec l’écosystème Terre – aujourd’hui gravement menacé par le réchauffement climatique.

Parce que ces thèmes nous concernent tous directement, nous citoyens, ils illustrent cette envie naissante de se ré-approprier notre pouvoir politique légitime. Une démocratie plus participative, notamment des référendums d’initiatives citoyennes, nous donneront les moyens de résister au système oligarchique, et, de devenir souverains de notre propre destin ainsi que du sort de la planète et des animaux. Or l’échelle de la commune est idéale pour commencer par expérimenter des mesures de démocratie directe innovantes, sur des sujets légers puis pour des enjeux de fond.